Des textes français, mi-révoltés, mi-rêveurs, des jeux vocaux qui peuvent rappeler Zap Mama, des instruments acoustiques mêlés aux machines électroniques, de subtils apports « world » et « électro », voilà ce qu’Armelle Ita a su construire avec passion au fl de ces 8 années, en s’entourant de différents auteurs et musiciens.
L’atmosphère contemporaine, apportée par des productions électro- urbaines et l’utilisation détournée des instruments africains, fnit d’installer confortablement dans notre époque ce projet.